Warning trading : plus d’une centaine de victimes aidées, des milliers de futurs investisseurs prévenus

Les nombreuses arnaques de trading en ligne ont déjà coûté plus de 200 millions d’euros à des milliers de victimes françaises. Malins prédateurs, les escrocs mettent en œuvre des techniques très développées pour piéger les internautes. L’Autorité des Marchés financiers (AMF) dénonce l’explosion du nombre de sites de placements. Depuis 2010, plus d’une centaine de sites sont apparues et le chiffre ne cesse de grimper. Ils semblent tous être conformes aux normes de respectabilité jusqu’au jour où ces sociétés s’emparent de l’argent des épargnants. En 2016, 250 de ces sites ont été placés sous liste noire par l’AMF, contre 200 en 2010.

Auprès des victimes d’arnaques sur Internet, la société créée par Nicolas Gaiardo vient en aide des internautes ayant fait des placements en ligne, mais alerte également  les investisseurs particuliers sur les dangers des sites illégaux.

« La ruine à portée de clic », cette édition de l’émission « envoyé spécial » met en avant les cas de victimes d’arnaques financières, l’acheminement des épargnes volées, les interventions de la Warning trading et l’état des lieux des sites illégaux en France. La vidéo est disponible sur le site de Warning Trading, ainsi que les divers témoignages et articles publiés par l’équipe menée par Nicolas Gaiardo.

A propos de l’entreprise Net&Law

L’entreprise Net&Law n’est autre que le propriétaire de la marque Warning Trading. Cette marque a été créée en 2014 lorsque Nicolas Gaiardo s’est retrouvé piégé par un faux-courtier. Par la suite il a décidé de faire part de son expérience sur un blog qu’il a lui-même créé : Warning Trading. Le blog, qui était autrefois une communauté des victimes et futurs investisseurs dans le trading en ligne, s’est progressivement transformé en grande entreprise implantée dans la capitale bulgare : Net&Law. Trader repenti et ancienne victime du trading, Nicolas Gaiardo est un grand connaisseur du monde financier et des techniques d’hameçonnage sur Internet. Lui-même s’est laissé berner par les berceuses de gains rapides et élevés, apporte désormais son aide à ceux ou celles qui ont subi le même sort que lui.

En 2014, la Net&Law entame ses activités et ses premières actions aux côtés du cabinet Anffrey Delfour, avocat référent de l’entreprise. En 2015, Nicolas Gaiardo et son équipe ont dû surmonter une crise de croissance et de nombreuses complications, notamment les attaques informatiques, les menaces, la restructuration des partenariats, etc. Suite à ces difficultés, la capacité de résolution de l’entreprise s’est retrouvée réduite. Face à cela, Gaiardo a pris l’initiative de placer de nouveaux maillages avec des avocats référents présents dans différents pays européens. En 2016, des accords ont été renforcés avec des avocats référents dans les pays comme la Bulgarie, la Tchéquie, Chypre et Pologne. L’entreprise de Nicolas Gaiardo a depuis accompagné plus d’une centaine de victimes dans le règlement de contentieux financiers, et a apporté des améliorations sur les offres de services forfaitaires. La mise en ligne du nouveau site internet Warning Trading a été lancée en 2017, avec plus d’informations et d’actualités dans le cadre des litiges financiers. A ce jour, le site reçoit plus de 20 000 visiteurs par mois et 70 000 pages vues. Après de nombreuses recommandations des clients, l’entreprise Net&Law a amélioré l’offre de prévention Check&Pay.

Les victimes VS. Escrocs : un combat long et difficile

Les victimes seules ne parviennent pas à lutter contre les escrocs car les poursuites judiciaires sont longues et difficiles. De surcroit, l’Autorité des Marchés financiers (AMF) ne dispose que de moyens limités pour bloquer les sites de trading illégaux. Il convient de rappeler que l’AMF ne peut pas fermer les sites opérant depuis Chypre dès lors que ceux-ci disposent d’un agrément. Malheureusement, cette impuissance ne contribue pas à la diminution du nombre de victimes françaises. Les sites de trading frauduleux sont pour la plupart d’entre eux non présents en France, ce qui les rend intouchables sur le plan juridique.

De son côté, Nicolas Gaiardo tente de renforcer la prévention, en signalant les arnaques via les articles et vidéos, mais surtout le site de la Warning trading ouvert à tout public. L’équipe de Warning Trading, connue pour son expertise dans la résolution des litiges financiers et la récupération des fonds des victimes travaille avec de nombreux collaborateurs dans la réalisation des services proposés : Banques, avocats, courtiers confirmés, autorités étrangères, etc.

Les services de prévention et de résolution de litiges financiers

Deux principaux services sont proposés au sein de Warning Trading : le « Broker defense » et le « Check&Pay ».

Le service Broker Defense s’adresse aux clients qui ont des difficultés à retirer des fonds, ou qui se sont retrouvés face à une société fantôme, des virements frauduleux ou de mauvais conseils d’investissement. Chaque procédé est mis en œuvre de sorte à ce que les accompagnements soient adaptés au type de cas. L’équipe menée par Nicolas Gaiardo veille à ce que chaque témoignage soit pris en compte de manière singulière. Le service Broker defense est en fait un accompagnement juridique du client dans toutes les étapes de récupération de fonds. L’entreprise intervient à la place des clients, auprès des instances bancaires et juridiques afin de rapatrier les fonds. Une fois que l’argent ait été récupéré, un pourcentage sera octroyé à l’entreprise à la fin du contrat.

Le paiement par Carte bleue et le virement bancaire font aujourd’hui l’objet de plusieurs fraudes en ligne. C’est pour cette raison que la société Net&Law a mis en place une offre de prévention et de vérification de société avant d’effectuer toute sorte de transaction en ligne. Le service « Check&Pay » c’est l’assurance de connaître les informations et l’identité de la société qui sollicite le client afin qu’il soit en mesure de faire le bon choix. L’offre Check&Pay comporte un service de régulation, de contrôles des informations légales, la vérification d’existence de litiges, l’historique du nom de domaine, les informations bancaires ainsi que les informations sur la société. Avec ce service, le client choisit le prestataire, l’entreprise Net&Law enquête sur le sérieux de la société.

Face à l’émergence de sites de trading frauduleux

Tout est mis en œuvre par les escrocs : fausses identités, faux noms, fausses identifications auprès de l’AMF, etc. Le trading en ligne frauduleux aurait déjà coûté plus de 200 millions d’euros à de nombreuses victimes françaises. Le marché francophone intéresse particulièrement les profiteurs du web étant donné la valeur des bas de laine placée par les épargnants. Aujourd’hui, l’arnaque passe par plusieurs canaux, que ce soit sur le web, à l’intermédiaire de messages électroniques, sur les réseaux sociaux ou derrière des bandeaux publicitaires. Parfois, c’est lorsqu’on se croit averti qu’on se fait le plus souvent berner. Face à la montée grandissante du nombre de victimes d’arnaques financières, Nicolas Gaiardo (voir son blog) tient à alerter et à informer les investisseurs débutants sur les risques du trading en ligne. L’équipe de Warning Trading prépare régulièrement des articles et vidéos sur les actualités financières, et publie même des témoignages de clients. Les médias dont notamment la France2, Mediapart et BFMBusiness, n’ont pas manqué de parler des diverses interventions de l’entreprise dans la résolution de litiges financiers.

« Informer – éduquer – protéger » sont les mots d’ordre de l’entreprise et reflètent avec perfection les interventions de celle-ci. L’équipe est composée de 12 personnes dont des juristes qualifiés et des enquêteurs compétents. Ensemble, ces professionnels mettent en œuvre des actions auprès d’instances bancaires pour pouvoir récupérer les fonds des victimes.

Face à l’accumulation des sites illégaux, les services de la Warning Trading deviennent de plus en plus indispensables. D’autant plus que l’AMF ne peut pas fermer les sites frauduleux et que les poursuites judiciaires sont longues et difficiles. Seul recours sûr : l’intervention de Warning trading dans le renforcement de la prévention et la dénonciation des arnaques présentes sur le Web. En 2015, ils ont pu aider 750 victimes de sites frauduleux, qui ont perdu plus de 40 000 d’euros en moyenne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s